S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Avions: les nouvelles des associations et autres groupements

Liste complète

Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




Bruxelles-National: Quelle est la réelle situation pour le Brabant wallon avec le Plan Schouppe?

Brabant wallon : le lancement du plan Schouppe quelque peu retardé, mais cela ne saurait attendre.

Par Cherche l'info • Avions: actualité, bruit et pollution • Mercredi 04/02/2009 • 13 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , ,

Ce week-end était prévu le lancement du énième plan miracle sur les nuisances aériennes provoquées par l’ de  : le plan Schouppe. Mais son lancement semble retardé puisque depuis ce vendredi , c’est la fameuse piste 02 qui est utilisée pour les atterrissages avec comme corollaire l’utilisation des pistes 07 pour les décollages. Il semblerait que cette utilisation soit quelque peu forcée par une interprétation particulière des fameuses normes de vent.

Conséquence : un massacré par les atterrissages à l’ouest et les décollages à basse altitude au centre et à l’est.
Cependant le Plan Schouppe ne tardera pas à faire sortir ses effets, nous vous en proposons l’analyse.


 
Le Gouvernement Fédéral a conclu le vendredi 19 décembre dernier un accord aéroportuaire. Les premiers effets étaient prévu pour ce week-end.


Quelle est la réelle situation pour le et ses habitants avec le nouveau Plan
?

Nous pouvons en retenir dans les grandes lignes les éléments suivants:

Les points positifs.
  1. Le est supprimé depuis début février 2009.
  2. Les avions les plus anciens et bruyants seront interdits de vol pendant certaines périodes de la journée et le quota de individuel des avions sera fortement réduit les nuits à dater de la mi-avril 2009
  3. Le nombre de vols de nuit sera réduit, mais le nombre de vols de jour reste illimité.
L’utilisation des pistes auxiliaires 02/20.
  1. La piste d'atterrissage 02 ne peut plus être utilisée que pour des raisons justifiées de vent empêchant l'utilisation d'autres pistes, mais si les normes de vent sur les pistes principales ne sont pas revues à la hausse, cela pourrait ne pas avoir d’effet (voir le point 9)[1].
  2. La piste de décollage 020 est utilisée tous les samedis et les dimanches pendant les heures creuses pour les décollages vers l’est, le sud-est et le sud. Il n’y a donc pas d’amélioration fondamentale à ce niveau-là pour le centre et l’est de la province. Cependant comme les départs vers le sud-ouest décolleront de la piste 25, il y aura un léger mieux pour certaines communes de l’ouest de la province.[2]
La non indépendance du contrôle.
  1. Les évolutions des avions seront enfin contrôlées, mais pas par l'Institut de Contrôle indépendant que réclamaient tous les partis francophones[3].
 La place des citoyens wallons. 
  1. Un institut d’information sera créé sur base d’un accord de coopération entre les régions flamande et bruxelloise. La n’a pas été conviée à y participer. Quel en sera l’accès pour les citoyens wallons ?
  2. Le forum de concertation sera réactivé, mais les communes wallonnes n’y sont pas conviées pour l’instant. Quel en sera l’accès pour les citoyens wallons ?
Des groupes de travail aux résultats déterminants.
  1. Les normes de vent sont des éléments essentiels pour l’utilisation des pistes. Plus elles sont basses sur les pistes principales, plus le risque est grand d’utiliser la piste auxiliaire 02/20. Un groupe de travail doit se pencher sur ce sujet et les résultats seront déterminants pour la préservation de notre quiétude.
  2. Deux autres groupes de travail doivent se pencher sur le statut de la zone militaire de et sur les routes de vol. Il ne faudrait pas que résoudre la multiconcentration sur la balise d’ conduise à une diminution de l’altitude au-dessus de la zone de , ce qui ne serait sans conséquence sur le niveau des nuisances[4].
Conclusion.

Si les trois premiers points sont des avancées qui profitent à tous, si certaines communes du Brabant connaissent quelques améliorations, il subsiste encore trop de points interpellants pour être rassurés. Reconnaissons cependant que le dossier avance. Confiance donc, mais certainement aussi prudence.

Plus d’information sur www.tropdebruit.be mot clé : plan de dispersion.

L'ensemble des décisions prises est consultable sur le site du service de Médiation à l'adresse www.airportmediation.be.


[1] L’utilisation de la piste 02 se fait conjointement avec les pistes 07. Quand l’ouest de la province est concerné par les atterrissages, l’est et le centre sont confrontés à des décollages à plus basse altitude.

[2] Le fait que la piste 25R est utilisée conjointement avec la piste 20 peut faire espérer que les gros porteurs emprunteront la première. Les faits montreront si cela sera le cas. A l’heure actuelle, nous exprimons la plus grande réserve. En effet rien n’obligera les gros porteurs à utiliser la piste 25 pour leur décollage.

[3] A la trappe, l’institut de contrôle. Tout au plus admet-on la création d'une cellule spécifique au sein de la Direction générale du aérien () qui devra veiller au respect de la réglementation qui sera mise en œuvre. Sans préjuger de l’impartialité de cette future cellule, nous considérons qu’avec l’expérience que nous avons du dossier, seul un institut indépendant pourra être garant d’une objectivité suffisante. Sans cet institut, toutes les mesures, même les plus ambitieuses, n’auront aucun effet. Une limitation de vitesse qui n’est pas contrôlée est rarement efficace.

[4] L’espace aérien au-dessus de : veut-on faire sauter le verrou des 6.000 pieds au-dessus de la zone de ? En tous les cas, un groupe de travail va se pencher sur une modification de l’espace aérien dédié aux militaires. Rappelons que cette obligation de survoler cette zone à plus de 6.000 pieds est un élément, pour autant que cela soit respecté, qui atténue les effets des nuisances.

 

 


Commentaires

ce qui se conçoit bien s'énonce clairement par H le Samedi 31/01/2009 à 20:49

Je sais que ce galimatias de vents et de pistes n'est pas de la petite bière mais ce n'est pas une raison pour prendre les gens pour des ingénieurs d'aérospatiale. Je maintiens qu'aucun effort de vulgarisation (dans le sens vulgus) n'a été fait et désolé, les invraisemblables abus de confiance du passé ne prêchent pas pour qu'on croie que cette fois, le travail a été fait de manière correcte.

Je dis et j'insiste: seul un langage clair et objectif pourrait rassurer les gens et ramener la confiance. C'est la condition nécessaire pour que s'installe un climat de développement de ce misérable aéroport durable et que les gens acceptent les misères qu'il génère inévitablement. Tout le reste n'est que des manoeuvres politiques.

Même les parlementaires ont réclamé une séance d'explications avec plans et schémas.

Alors aujourd'hui, je ne vois de concret que ceci:

  1. Un plan Schouppe d'une imprécision totale ou en tous cas dont la compréhension échappe au commun des mortels. Bien entendu, nous allons en découvrir toutes les finesses au fur et à mesures que les conséquences néfastes ou bénéfiques vont apparaitre. Les manipulations passées sur les normes de vent du troublion (raciste anti francophone et plus récemment antisémite)   Anciaux  n'incitent  pas à l'optimisme.
  2. Aucune prise en compte à quelque niveau que ce soit du problème du Brabant Wallon (sauf pour dire qu'il faudra bien que des avions continueront à y passer).
  3. D'ailleurs, le Brabant Wallon est surtout concerné par les routes et là tout ce que l'on sait c'est que l'on va "étudier"
  4. Aucun effort d'information vers les victimes de cet aéroport: pas d'organisme de contrôle indépendant, pas de cadastre de bruit, pas d'objectif de nuisance maximale ni de système de mesure de cet objectif, pas même une étude d'amélioration de la balise d'Huldenberg, aucun engagement  sur le survol de Bauvechain, etc..,etc...
Tout ce qui est positif dans ce plan comme les normes ne portera ses fruits que si c'est appliqué honnêtement. Hélas, le passé ne permet pas réellement de croire que cela sera le cas. Comme il n'y aura ni organisme sérieux de contrôle, ni sanction, ni même de communication vers le public des anomalies et encore moins une prise en compte des plaintes du médiateur (ignoré par le plan Schouppe), il ne faudra pas plus de trois mois pour la république mexicaine s'installe.






Re: ce qui se conçoit bien s'énonce clairement par Marie-Claire le Dimanche 01/02/2009 à 14:13

Que font nos politiques francophones ?  N'ont-ils aucun poids décisionnel pour prendre la défense de l'espace aérien du Brabant Wallon, pourtant non riverain de cet aéroport entreprise commerciale ?  Cet espace serait-il soumis aux seules décisions flamandes ?  A quoi servent-ils s'ils ne peuvent rien, s'ils sont inutiles ?  Ou alors pire auraient-ils vendus notre qualité de vie et notre sécurité ?


Re: ce qui se conçoit bien s'énonce clairement par A..VD le Lundi 02/02/2009 à 10:16

Les décisionnaires francophones nous ont vendus sans doute pas très cher pour queqlues améliorations qui profitent à certains d'entre eux. Le cas le plus douloureux à savoir la 02 pourrait être facilement solutionné si les partis francophones décidaient une bonne fois pour toute de défendre des décisions de justice. Au lieu de cela ils font comme si ces décisions n'avaient aucune valeur. Ces décisions sont très claires: elles ordonnent le retour à la situation antérieure à celle qui prévalait avant le plan Anciaux. Que le plan s'appelle Anciaux, Schouppe ou tout autre nom d'un flamingant, l'esprit de cette décision doit être respectée. Pendant 40 ans, on a survolé les champs plutôt que les habitations pour 95% voire 98% des atterrissages sans aucun problème.de sécurité. Le seul crash qu'il y a eu était précisément un crash qui s'est produit dans les années 60 sur la piste 02. On nous prend pour des idiots en nous faisant croire qu'un groupe d'experts est nécessaire. Dans ce pays, les groupes d'experts ont plus de pouvoir que les décisions de justice.... Donc demain si je ne suis pas d'accord avec une loi, je prends un groupe d'experts que je compose à ma guise et ce sont eux qui décideront?

En attendant, je pense qu'il faut soutenir l'action de la commune de Krainem qui a voté une motion à l'unanimité (avec les flamands) pour exiger que le 1er ministre applique les décisions de justice. Si d'autres communes comme la Huilpe, Waterloo, Lasnes et Braine l'Alleud qui sont également touchés par la 02 faisaient la même chose peut-être que nos décideurs francophones bougeraient un peu... 


Re: ce qui se conçoit bien s'énonce clairement par Citron Vert le Lundi 02/02/2009 à 11:35

"vent EST alors on peut atterrir en 20 ou en 02. Pourquoi systématiquement 02?"

Car avec des vents "d'est" soufflant du 060° pour 15 noeuds avec rafales pouvant aller à 25, il est nettement plus indiqué de se présenter en 02... Un vent de face et de travers de 45° est préférable à un vent arrière et de travers par 45°...  Je rajoute qu'à 1500ft sol, les vents soufflaient à 40 noeuds, du 080°...

Il n'est pas question de politique là-dedans, mais simplement de laisser les avions voler en toute sécurité. Je rajoute qu'avec un vent pareil, il est même préférable de venir en 07, l'inconvénient est que ces pistes ne disposent pas de systèmes ILS, réduisant par là la sécurité globale.

L'usage de la 02 n'est pas QUE politique, il est aussi tout simplement aéronautique...


Re: ce qui se conçoit bien s'énonce clairement par Samy le Lundi 02/02/2009 à 16:21

A citron vert:

Relevé Metar à 15h50 ce 2/02: Indication du vent (metar de 15h50) : Orientation 100 degrés, vitesse de 05 noeuds et prévision à 110 noeuds... Bref on a le choix des pistes mais c'est pourtant bien la 02. 

Et surtout, RIEN ne justifie qu'une compagnie privée (BAC) puisse polluer allègrement et nuire (gravement) à l'environnement de milliers de personnes, hormis toute considération de vent ou de piste. Désolé, mais le fait qu'on nous survole la nuit avec avec des gros porteurs produisant 80+ db n'est simplement ni tolérable ni excusable, d'aucune façon. Et qu'on ne nous parle pas de nécéssité économique ou de bien publique, quelle blague...

WSP


Re: ce qui se conçoit bien s'énonce clairement par A..VD le Lundi 02/02/2009 à 16:29

Je suis entièrement d'accord avec Samy. Tout ceci n'est que politique. Si on appliquait les décisions de justice, nous aurions moins de 10 jours par an de survol de la 02 et certainement pas 10 nuits.


Re: ce qui se conçoit bien s'énonce clairement par Marie-Claire le Lundi 02/02/2009 à 20:26

@ Citron Vert.
Expliquez-nous alors pourquoi la 02 n'était pour ainsi dire jamais employé avant le plan dit Anciaux ?  Les pilotes de l'époque étaient-ils des imbéciles ?  Des casses-cous qui prenaient plaisir à risquer la vie de leurs passagers ?
Les deux pistes princiopales de cet aéroport de Zaventem ont été construites ainsi parce que les vents dominants viennent de l'est.  La piste 02, courte, bosselée et en pente n'est et ne peut être qu'une piste de secours par fort vent du nord en rafales.


par PAT le Dimanche 01/02/2009 à 07:55

CONFIANCE!!!! Vous pensez vraiment qu'il faut donner une once de confiance aux politiques qui gèrent ce dossier?
 Je pense malheureusement que la principale nuisance, la piste 02 sera tjrs utilisée, dès que possible, soit avec un minimum de vent Nord, Est ou Sud Est et qu'espérer le contraire relève de la naïveté.
 Les régions de l'Est de Bruxelles sont et seront polluées dès que le beau temps s'installera et il s'agit bel et bien de nuisances intolérables et à dénoncer énergiquement...mais pas seulement à " espérer".


Re: par Citron Vert le Dimanche 01/02/2009 à 13:13

Avec le vent d'aujourd'hui, je ne vois pas comment nous pourrions faire autrement que d'utiliser les pistes 07/02... On ne peut pas dire que cela soit injustifié (j'insiste: aujourd'hui).

Je suis étonné de ne pas trouver un rapport 2008 sur le site "airport mediation", il paraîtra un jour?


Re: par kilzav le Lundi 02/02/2009 à 10:01

vent EST alors on peut atterrir en 20 ou en 02. Pourquoi systématiquement 02?


par PAT le Lundi 02/02/2009 à 17:53

Mais comment est-il possible dans un Etat démocratique de NE PAS RESPECTER les décisions de Justice?

Il est évident que dès qu'une possibilité existe,le moindre vent Est, Nord ou Sud Est, la 02 est utilisée prioritairement sur les autres pistes pour des raisons.....politiques????

Je commence vraiment à croire que seul un accident pourra faire bouger les choses et là...'il n'y aura plus de responsables.

Cette pollution est inacceptable et les politiques wallons concernés sont soit endormis soit incapables de gèrer leurs communes qui se dégradent de plus en plus.


Re: par Marie-Claire le Lundi 02/02/2009 à 21:37

@ Pat

Tout à fait exact !  J'ajoute quelques questions :

Comment est-il possible que nos politiciens francophones ne fassent rien ?  Ils devraient hurler devant cet état autoritaire et ils ne font rien à part palabrer.  Ils devraient être indignés par l’irrespect des politiciens flamandophones n’appliquant pas les décisions de justice.  En ne faisant rien, ils ont eux-mêmes de l’irrespect envers la justice et leur silence cautionne ces hors-la-loi.

 

Ils travailleraient en entreprise privée, ils seraient déjà depuis longtemps licenciés pour incompétence et dire que c’est ça qui nous gouvernent !  Envoyons leurs, à tous, un C4 par mail.

 

Comment aussi expliquer qu’il n’y a pas de manifestation de la magistrature alors que leurs décisions ne trouvent pas champ d’application ?


Lien croisé par Identité non publiée. le Lundi 02/02/2009 à 19:37

Catégorie : "plan de dispersion" - Bligg.fr : "0 commentaires0vote 1 clic"



Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète

Nouvelles du monde de l'aviation