S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Avions: les nouvelles des associations et autres groupements

Liste complète

Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




Survol des avions: Réponse du PS à notre lettre ouverte

Par L'informateur • Avions: actualité, bruit et pollution • Mercredi 21/05/2014 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , ,

Réponse du PS  reçue le 21 mai 2014 à notre lettre ouverte.



Veuillez trouver ci-dessous la réponse du PS. Les commentaires de l’ASBL EPURES se trouvent en bas de document.
 

Madame, Monsieur,

Nous avons bien reçu votre message qui a retenu toute notre attention[i]. Pour le PS, les nuisances sonores provoquées par l’aéroport de Zaventem constituent un réel problème de société, très complexe à gérer. Nous comprenons que le bruit des avions crée des nuisances, parfois lourdes, chez les gens et nous nous devons d’y répondre. 

D’un autre côté, il ne faut pas oublier que l’aéroport national représente un atout socio-économique en créant de l’activité et de l’emploi dans les trois Régions du pays (20.000 emplois directs et 40.000 emplois indirects[ii]).

Il ne sera par ailleurs pas possible de faire complètement disparaitre les nuisances sonores. Si on décide de réduire le survol de certains citoyens, d’autres citoyens risquent d’être davantage survolés. 

Dans ce contexte, le PS veut s’employer à réduire davantage les nuisances aériennes au bénéfice de tous les citoyens, sans opposer les gens entre eux.

C’est pourquoi, le PS veut travailler sur 2 volets en parallèle : instaurer un moratoire[iii] sur le plan Wathelet et mettre en œuvre une solution structurelle.

Un moratoire, cela signifie revenir à une situation où le nombre de personnes survolées était infiniment moins important. Et la différence est significative comme l’a maintenant clairement montré l’étude réalisée par l’ULB[iv]. Le plus  important pour le PS est en effet de ne pas opposer les citoyens entre eux.

Il faut donc aussi  absolument en parallèle trouver, dans une large concertation avec toutes les parties concernées, une solution durable qui minimise les nuisances pour un maximum de citoyens et qui intègre tous les paramètres de la discussion comme la longueur de la nuit ou le type d’activités déployées à Zaventem.

Bien cordialement,
L'équipe PS
 


Les notes d’EPURES

[i] Le Brabant wallon n’est pas cité dans cette lettre.

[ii] La répartition entre régions n’est pas chiffrée.

[iii]  Il faut se garder de juger le plan uniquement sur les éléments contestés à Bruxelles. Nous reprenons ci-dessous quelques éléments significatifs. En gras, ceux qui ne concernent pas la région bruxelloise..

- 13 décembre 2012 : nouvelles procédures de décollage depuis la piste 19, les nouvelles procédures se dirigent vers Vossem et Tervuren et plus en ligne directe sur la balise d’Huldenberg

- 11 juillet 2013 : à l’atterrissage 01, les raccourcis à moins de 1.000 mètres d’altitude depuis Beauvechain, Grez-Doiceau, Chaumont-Gistoux, Wavre, Rixensart et Ottignies vers La Hulpe et l’axe final de la piste 01 ont été supprimés ;

- 19 septembre 2013 : forte limitation de l’usage de la piste 01 à l’atterrissage en raison de l’utilisation d’une méthode de calcul plus précise du vent et des rafales ;

- 19 septembre 2013 : limitation de l’usage de la piste 19 au décollage pour les gros porteurs, ce qui a diminué les survols d’avions lourdement chargés au-dessus de La Hulpe et Waterloo ;

NB. L’accident Kalita est à la base de cette mesure.

- 6 février 2014 : les nouvelles routes de décollage à partir de la 25R suivent le tracé de la E411 sans détour par la balise d’Huldenberg, ce qui permet une prise d’altitude plus rapide (les avions survolent Wavre à une altitude supérieure à 10.000 pieds) et tous les avions gros porteurs de plus de 136 tonnes décollent par le Canal vers Lot et Ittre sans survol à basse altitude du Brabant Wallon ;

- 6 mars 2014 : les nouvelles routes de décollage à partir de la 07R évitent les alentours de la balise d’Huldenberg. Ces avions se dirigent donc immédiatement vers la province de Liège, ce qui permet une prise d’altitude plus rapide, en évitant le survol par exemple de Wavre, Beauvechain, Perwez, Grez-Doiceau, Incourt et Chaumont-Gistoux.


Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète

Nouvelles du monde de l'aviation