S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Avions: les nouvelles des associations et autres groupements

Liste complète

Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




Nuisances aériennes de Zaventem : des bourgmestres flamands et wallons préparent une démarche commune

Communiqué de presse commun Hart voor Huldenberg-Trop de Bruit en Brabant

Par Cherche l'info • Avions: actualité, bruit et pollution • Mardi 24/04/2007 • 5 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , , , , , , ,

Les versions complètes (NL-FR) avec les références sont accessibles ici

A l'initiative du '' et '', des bourgmestres et échevins de , et se sont rencontrés vendredi 20 avril dernier autour d'une solution partielle pragmatique des nuisances aériennes de .

Une association flamande et une wallonne, la main dans la main

Cela fait maintenant plusieurs années que et travaillent ensemble, se concertent avant des événements importants, comme leur intervention dans une commission de la Chambre, s'échanger des informations, trouver des solutions à leur problème commun qui est la MULTICONCENTRATION sur la balise d' . Les changements de majorité dans certaines communes, lors des dernières élections ont permis une nouvelle approche. Il semblait possible de mettre des bourgmestres du Brabant flamand et du autour d'une même table.
Encore fallait-il arriver avec des éléments concrets. Pragmatiques, et Trop de se sont rendu compte qu'il fallait, dans un premier temps, travailler sur un projet qui ne touchait pas le , ni Bruxelles, ni le Noordrand, ni l'Oostrand. Il fallait un projet qui obtient un large consensus. Ce projet était dans leurs cartons, il suffisait de le ressortir et de le présenter. Les deux ont obtenu des édiles des différentes entités qu'ils participent à une réunion commune pour en discuter.

Démarche commune unique, au-delà des frontières linguistiques

Vendredi, à 18.30, une dizaine de personnes se sont mises autour de la table, à la maison communale de , à l'invitation du Bourgmestre.
Il y avait là, Marc Verheyden, Bourgmestre d' et Ingrid De Wilde de " " ; Luc Decorte, Bourgmestre de et les échevins Luc Mertens et Philippe Mignon ; Alain Clabots, Bourgmestre de , l'échevin Roland Vanseveren, le conseiller Erik Todts et Denis Marion de .
Les autorités de , quoique fort intéressées, n'avaient pas pu libérer de représentant. On regrettait l'absence du Bourgmestre d', commune pourtant concernée également par la problématique de la multiconcentration sur la balise d' touchant des communes du sud-est du Brabant flamand et de l'est du .

Une solution commune pour résoudre une partie des problèmes

Sur la table, une proposition de route pour les décollages en 07  (de l'ouest vers l'est) qui utiliseraient les zones non aedificandi, ferait virer à droite (ou à gauche pour les vols mettant le cap sur Chièvres ou vers les balises du Nord) à 5.200 pieds (1.584 m) plutôt qu'à 1.700 pieds (518 m) et enverrait les avions directement vers leur balise de destination (sans repasser par la balise d')… avec pour résultat, la diminution des virages bruyants, le respect de l'altitude minimale au-dessus de la zone de   et une réduction de la charge sur la balise d'.
Une proposition similaire avait été faite à la commission de l'infrastructure de la Chambre en juin passé par un représentant des de West-Leuven. La députée européenne, Marianne Thyssen (échevine à Oud-Herverlee) avait écrit en ce sens au Ministre Landuyt . Lequel avait été interrogé, toujours en vain, sur le même sujet par Marie Nagy, députée fédérale .

Une telle unanimité méritait à cette proposition de revenir à l'avant-scène et de bénéficier du soutien le plus large possible.  Les élus présents vendredi à ont marqué clairement ce soutien et leur accord pour diverses actions dont le calendrier doit être encore déterminé avec précision.

Une des petits pas…

et espèrent que d'autres communes suivront le mouvement et soutiendront cette proposition qui ne touche ni Bruxelles, ni le Noordrand, ni l'Oostrand, ni Leuven. Ce projet améliorera la situation de ces communes des Brabants flamand et wallon, dont les niveaux moyens de , pour certaines, sont similaires  ou supérieurs  à des communes beaucoup plus proches de l', traditionnellement riveraines, mais mieux entendues. Les deux sont conscientes que cette proposition ne résout pas tous les problèmes de leurs membres, mais estiment que seule, une des petits pas permettra d'avancer dans ce dossier et espèrent que cette première collaboration entre communes est le prélude d'un plus large rassemblement.



Commentaires

Bravo par bird le Mardi 24/04/2007 à 14:31

Bravo Denis!
C'est un tout petit pas, certes, et certainement insuffisant, mais dans cette affaire où Landuyt s'est ingénié à bloquer systématiquement tout progrès, c'est déjà énorme.
Merci!


Abominable compromission par Paul le Jeudi 03/05/2007 à 12:51

La politique des petits pas est contre-productive. Nous ne sommes pas confronté à un problème de gestion de l'environement mais bien à une opération qui consiste à utiliser Zaventem comme arme politique contre Bruxelles et sa périphérie francophone. Nous, qui en sommes la cible, ainsi que les néérlandophones d'Huldenberg et de quelques autres communes du brabant flamand qui en sont les "dommages collatéraux" devons nous fédérer pour défendre notre environnement, mais aussi pour refuser qu'un Etat puisse délibérément nuire à une partie de sa population prise pour cible. Tenter de trouver " sur le côté " quelques aménagements afin de tirer tant que faire se peut son épingle du jeux en ménageant un peu son petit quartier ou sa petite maison, c'est accepter la situation et laisser les autres victimes de cette abomination dans leur misère. C'est non seulement indigne, mais c'est une forme de complicité. C'est tous ensemble et en bloc que nous devons faire échec au plan Anciaux, à la fois pour le désastre écologique qu'il engendre mais aussi parceque sa motivation est inacceptable. 


Re: Abominable compromission par Carla Beunen le Jeudi 03/05/2007 à 13:24

Cher Monsieur,

Puisque vous êtes un brillant stratège, rejoignez donc une association pour mener le combat.
Sachez cependant que les associations travaillent  (ou à tout le moins essayent)  de concert et tentent d'accorder leurs points de vue...

Pour ce que je connais de TBBW, c'est la seule association qui couvre un tel territoire (une province)... 

A lire leurs interventions diverses, on peut difficilement les accuser d'être Nimby. Il témoigne d'ailleurs une réelle empathie pour la situation des autres communes.

Pour en avoir discuté avec les négociateurs de cet accord, et c'est clairement défini dans leur communiqué, je peux vous dire qu'il s'agit d'une action spécifique

  1. qui n'est qu'une partie de la solution pour la multi concentration sur la balise d'Huldenberg
  2. qui n'est pas lié directement au plan de dispersion
  3. qui permet de témoigner néanmoins d'une certaine convergence entre différentes communes et par là de (re)lancer un processus de collaboration qui pourrait, devrait, s'étendre...

Parce que soyez honnête, où avez-vous lu qu'il s'agissait d'abandonner d'autres victimes...

Maintenant, peut-être avez-vous de bonnes idées? Je vous invite à les communiquer et/ou à participer au combat si vous ne l'avez pas encore fait.

Personnellement, je renouvelle ma confiance à TBBW qui a réussi à faire avancer le dossier des nuisances aériennes dans le BW. Ce n'est pas pour rien que le Ministre Antoine les considère comme l'interlocuteur brabançon dans ce dossier.

Carla,

Une Wavrienne.


Re: Abominable compromission par Marie-Claire le Samedi 12/05/2007 à 14:29

Désolée !  C'est "Paul" qui a raison.  En demandant de revoir seulement les normes de bruit pour la politique des petits pas, ce sont les communes les plus éloignées qui seules y trouvent leur compte.

C'est le diviser pour règner. 

Une Waterlootoise.


Re: Abominable compromission par La Brabançonne le Samedi 12/05/2007 à 15:24

Abominable compromission, tant que vous y êtes, traître.. A quoi?

Votre Paul me semble un fameux donneur de leçon. Je présume que c'est une personne très active dans une association. Toujours à l'avant-pointe du combat... C'est le type qui doit passer ses soirèes sur le sujet, qui connaît tous sur le dossier...
Pourtant, je serais curieuse de connaître l'association dans laquelle il milite.

Et vous, finalement, connaissez-vous le dossier?

Ne me faites pas rire et ne confondez pas tout. Le plan de dispersion et ce qui est appelé la multiconcentration sur la balise d'Huldenberg n'ont rien à voir ensemble si ce n'est que le premier augmente la charge perçue de la seconde.

  1. Conformer les normes de bruit à celles de l'OMS serait profitable à tous.
  2. Remonter les normes de vent aux valeurs anciennes permettrait de revenir à un usage très modéré de la piste 02, tel qu'il était connu avant le plan de dispersion. Un jugement oblige l'état à le faire, mais ce dernier ne le respecte pas.
  3. Par contre (consultez les annexes de ce communiqué pour mieux comprendre) la solution 07 défendue par la proposition des bourgmestres est d'obliger les avions quand ils décollent des pistes d'utiliser les zones non bâties prévues par le plan de secteur. Cela n'a rien à voir avec la solidarité que les associations peuvent avoir (ont réellement) dans le cadre de la suppression du plan  de dispersion. Parce que, même si le plan de dispersion disparaît, la multiconcentration subsistera et les avions continueront à voler en dehors des zones prévues à cet effet.

Le jour où le jugement 02 sera appliqué, on entendra beaucoup moins de gens de Waterloo, mais la multiconcentration sur la balise continuera.
Le jour où le plan de dispersion s'évanouïra, ce n'est pas pour autant que cette multiconcentration disparaîtra avec elle.

Certes, je peux encore comprendre cette manie de la persécution... pauvre petit francophone, toujours victime, mais c'est parce que vous ne parlez avec des Flamands qui se sentent tout aussi victimes de l'aéroport.

De plus, si ce dossier est aussi pourri, c'est peut-être qu'un ministre flamand a voulu se faire du franskiljon, mais c'est aussi des Louis Michel et Didier Reynders qui  ne l'ont pas arrêté. Il se dit même qu'ils lui auraient bien donner un coup de main. Tiens, c'est pas le Reynders qui demande de refédéraliser les normes de bruit...

Moi, personnellement, comme Carla Beunen, je fais confiance dans les associations, (je connais des gens à Bruxelles Air Libre, UBCNA, Awacss et Trop de Bruit). Elles connaissent leurs dossiers et savent comment elles doivent avancer. (Peut-être aussi qu'elles savent des choses que vous ne savez pas)

Maintenant, il y aura toujours des donneurs de leçon. Des il faut faire comme ça ou comme ceci... qui disparaîssent aussi vite que neige au soleil.

Faites confiance dans les associations et respectez le travail que ces gens font... Eux, au moins, ils font quelque chose.

Julia H.



Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète

Nouvelles du monde de l'aviation