S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Avions: les nouvelles des associations et autres groupements

Liste complète

Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




Bruxelles-National: Landuyt laisse une dette d'un demi-milliard de francs belges derrière lui

Par Cherche l'info • Avions: actualité, bruit et pollution • Vendredi 07/09/2007 • 4 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , , , ,

Communiqué de de l' du vendredi 7 septembre 2007



Jacques VANDENHAUTE, Président de l', se dit stupéfait d'apprendre que l'intertie totale du Ministre Fédéral de la Mobilité, Renaat LANDUYT, a déjà coûté à l'Etat belge et aux concitoyens plus de 12.500.000 €, soit plus d'un demi-milliard de francs belges.
 
Le des vols de Bert Anciaux - dont plus personne ne veut hormis le parti et son minuscule satellite Spirit - ruine les caisses de l'Etat pour le confort d'une toute petite poignée de riverains du Noordrand qui savaient très bien qu'ils habitaient à proximité de la principale piste de Bruxelles-National, la 25 droite.
 
François van HOOBROUCK, Vice-Président de l', constate que le Ministre Landuyt ne dit pas la vérité et protège ses amis du Noordrand en ne respectant uniquement qu'un et une seul jugement inapplicable qui oblige une utilisation maximale de chaque piste à 16 % du temps ( ce qui est impraticable dans le respect des vents dominants et de la sécurité ), alors qu'un pourvoi en Cassation a bien été introduit contre ce jugement.
Jacques VANDENHAUTE rappelle que les riverains ne sont pas contre l', qu'ils se sont tous installés bien avant le transfert de l' à en 1958 et qu'ils ne veulent pas s'enrichir sur le dos de l'Etat, mais que les riverains exigent le respect de toutes les qui sont complémentaires et pas opposées du tout. Ni la piste 02 ni la piste 20 ne peuvent être utilisées pour faire de la dispersion, compte tenu de leur moindre équipement et de leur longueur réduite.
Jacques VANDENHAUTE constate que la très mauvaise non-gestion de ce dossier par les Ministres Anciaux et Landuyt a condamné l'Etat belge à 21 reprises sur 30 actions juridiques, et que l'utilisation de la piste 02 est interdite par 3 arrêts de justice, que l'utilisation le samedi de la piste 20 est également interdite par 3 autres arrêts de justice MAIS que ces décisions sont tout simplement ignorées et baffouées par le Ministre Landuyt.
Bernard GUILLAUME, Vice-Président de l' constate que les infractions aux normes de bruxelloises issues des mauvaises procédures aériennes édictées par le de Bert Anciaux ne concernent en somme que 15 avions par jour sur 350 décollages, soit 5 % des départs et 2,5 % du trafic journalier, ce qui prouve bien que le décret bruxellois Gosuin sur les normes de n'est PAS la source du problème.
Le noeud du problème est et reste le de Bert Anciaux, qui a fait d'un dossier aéronautique un problème communautaire.
Jacques VANDENHAUTE se dit choqué par l'attitude du Ministre Landuyt qui tente encore et toujours de faire porter la responsabilité de son laxisme sur le dos des régions, et remarque que dans le secteur privé un tel mauvais gestionnaire aurait été licencié immédiatement depuis très longtemps. En son temps la Ministre Durant a été remerciée pour une question de déviation de 600 mètres d'une route aérienne, mais le Ministre Landuyt est toujours en place avec une ardoise de 12.500.000 €.
Pour l', ces 12.500.000 € que coûte le ( 10.000.000 € d'astreintes Air Libre, 725.000 € d'astreintes piste 20 et 1.800.000 € de frais d'avocats ) doivent être supportés à concurrence de 4.150.000 € chacun par Bert Anciaux, Renaat Landuyt et Jan Cornillie ( Chef de Cabinet des Ministres Anciaux et Landuyt, commissaire du gouvernement à et père spirituel du ).
 
Jacques VANDENHAUTE, Président
François van HOOBROUCK, Vice-Président
Bernard GUILLAUME, Vice-Président
 
-BUTV
Drève des Shetlands, 15
B - 1150 BRUXELLES
 
ubcna-butv@belgacom.net


Commentaires

QUE L ETAT MONTRE L EXEMPLE par Identité non publiée. le Vendredi 07/09/2007 à 12:39

Il faut aller jusqu'au bout ... l'Etat n'a qu'a payer puisqu'il ne respecte plus rien. Le pollueur et le contrevenant doit payer son PV, tout comme le simple citoyen ...

Ou alors il faut annuler ce plan stupide ...


faire payer tous les menteurs du noordrand aussi par Anti Menteurs du Noordrand le Vendredi 07/09/2007 à 13:04

A la caisse fernande, ralf, zozéfine et les petits vieux, vous coutez bien trop chers à l'état, vous devez aussi payer et contribuer dans cette dette inexcusable de vos copains landuyt, anciaux et cornilie


Les Régions appelées à la rescousse par Identité non publiée. le Vendredi 07/09/2007 à 16:24

Belgique - BRUXELLES 07/09 (BELGA)

Avions-paiement d'amendes: concertation en vue avec les Régions

Le gouvernement fédéral souhaite impliquer les Régions bruxelloise et flamande dans les différentes procédures de paiement d'amendes ouvertes dans le cadre du dossier des nuisances sonores dues au trafic aérien de l'aéroport national, a fait savoir le ministre de la Mobilité Renaat Landuyt (sp.a), à l'issue de la réunion du Conseil des Ministres.

Selon le cabinet du ministre des Finances Didier Reynders (MR), il a en tout cas été convenu vendredi de mettre ce dossier sur la table du comité de concertation réunissant le gouvernement fédéral et les Régions. Actuellement en affaires courantes, le gouvernement fédéral s'est penché notamment sur les procédures judiciaires en cours dans ce dossier et notamment sur l'impact budgétaire des astreintes qui lui sont réclamées. On avait appris jeudi que l'Etat belge était actuellement redevable de quelque 10 millions d'euros d'astreintes que lui réclame l'association Bruxelles Air Libre Brussel pour des infractions aux normes bruxelloises de bruit observées en mai et juin dernier. Selon Renaat Landuyt, le gouvernement le soutient dans les recours qu'il a introduit contre plusieurs décisions de Justice en ce compris celle qui a débouché sur l'obligation de payer des astreintes à Bruxelles Air Libre. Dans ce dernier cas, le recours n'est pas suspensif. D'après le ministre, il a été convenu d'impliquer Bruxelles et la Flandre dans les différentes procédures de paiement d'amendes. "Il est temps que tout le monde prenne ses responsabilités", a affirmé le ministre.


Re: Les Régions appelées à la rescousse par Identité non publiée. le Vendredi 07/09/2007 à 19:09

Belgique - BRUXELLES 07/09 (BELGA)

Avions- pas question de faire payer les Régions (Ecolo et cdH)

Le gouvernement fédéral sortant doit assumer seul sa responsabilité dans le dossier des nuisances sonores liées au trafic aérien de et vers l'aéroport national. Il ne peut renvoyer le dossier des astreintes à payer dans le camp de la Région bruxelloise qui devrait en être un des bénéficiaires, ont affirmé jeudi la ministre bruxelloise Ecolo Evelyne Huytebroeck et le cdH.

Selon le ministre Renaat Landuyt, le gouvernement fédéral, réuni en affaires courantes, a l'intention de partager la responsabilité en la matière avec les Régions et de transmettre le dossier au comité de concertation où il siège avec celles-ci. Pour la ministre bruxelloise de l'environnement, le gouvernement Verhofstadt fait preuve d'une constante dans ce "mauvais feuilleton: son inertie coupable". Pour faire face aux montants importants qui lui sont réclamés par les associations de riverains, a dit la ministre, il vient de franchir une étape qui ferait pâlir plus d'un juriste en considérant que l'auteur de la faute et la victime ne font plus qu'un. A ses yeux, il "est impensable, pour la Région bruxelloise qui a déposé plusieurs propositions constructives dans ce dossier, de faire payer ceux qui devraient être les bénéficiaires des astreintes. Evelyne Huytebroeck a rappelé que ces astreintes pouvaient être exigées non seulement par les associations de riverains, mais aussi par la Région-Capitale qui s'est jusqu'à présent abstenue de le faire dans un souci de conciliation. Parlant de son côté de légèreté et de manque de courage politique, le cdH a jugé "inacceptable", qu'après huit années d'immobilisme, le ministre fédéral de la Mobilité et l'ensemble du gouvernement libéral-socialiste sortant tentent une nouvelle fois de faire peser leur responsabilité sur le gouvernement suivant et sur les Régions. L'ensemble du gouvernement fédéral sortant laisse au prochain gouvernement un problème qu'il n'a, réellement, jamais eu la volonté de résoudre et dont la sécurité, la santé des riverains et l'ensemble des contribuables belges continuent de pâtir. Enfin, le chef de file des ministres bruxellois flamands, Guy Vanhengel (VLD) a affirmé quant à lui que Bruxelles ne devait pas payer les astreintes, mais en recevoir les montants. Comme Evelyne Huytebroeck, il a souligné que s'il l'avait voulu, le gouvernement bruxellois aurait pu exiger les montants des astreintes dues à Bruxelles Air libre. Le ministre libéral flamand a jugé que la compétence en matière de nuisances sonores devait être transférée au gouvernement fédéral.



Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète

Nouvelles du monde de l'aviation