S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




Survols du Brabant wallon: un moratoire serait une sanction pour la province.

Par L'informateur • Avions: actualité, bruit et pollution • Lundi 19/05/2014 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : ,

Aux représentants des partis et particulièrement aux élus brabançons.

Madame, Monsieur,

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de nos consoeurs AWACSS - WAKE UP - UBCNA et BUTV auquel nous réagissons.

Décider d'un moratoire (et des mesures qui seront concernées par le dit moratoire) sur tout ou partie du plan actuel ne sera pas sans conséquence pour le Brabant wallon. Nous partageons donc les inquiétudes de nos consœurs de voir remettre en question un accord de gouvernement qui visait entre autre la fin de la multiconcentration sur la balise d'Huldenberg.  Nous sommes au regret de constater que les promesses (régionales ou fédérales) faites aux Brabançons wallons de les défendre seront balayées par la remise en question d'un accord dont l'imperfection, certes réelle, est due sans doute au manque d'ambition des parties autour de la table.

Sans pour autant tenir le langage guerrier de nos consœurs, il nous semble important que vous mesuriez l'importance des décisions de vos représentants. Le plan Anciaux a été le résultat d'un manque d'anticipation des Francophones. En ce qui concerne les routes, il fut l'objet de nombreuses actions en justice dont seules celles en faveur de l'est de Bruxelles et de l'Oostrand sont encore valides.

Considérer le Brabant wallon comme une variable d'ajustement pour la gestion  d'un aéroport qui ne le concerne guère est une grave erreur. Il a fallu dix ans pour revenir à une situation plus acceptable. Croire que cette chance se reproduira est particulièrement optimiste.

Certes, et nous le comprenons, la situation bruxelloise est préoccupante. Cependant, malgré nos appels, nous n’avons jamais assisté à une réelle volonté de collaboration entre la Région wallonne et bruxelloise. Plutôt qu’un moratoire, unissons-nous, unissez-vous pour promouvoir, mettre en œuvre, une des rares solutions efficaces : celle de la route du ring. Cela se fera difficilement pour des raisons politiques, mais soulagerait des Flamands, des Bruxellois et des Wallons.

Notre association, comme à son habitude, restera ouverte à toute suggestion et demande de collaboration, mais restera vigilante à toute compromission excessive.

Avec nos meilleures salutations.
Hermann Pirmez & Denis Marion
Pour EPURES

Voir également http://tropdebruit.be/news/plan-de-dispersion-des-vols-apres-dix-ans-de-combats-est-on-reparti-pour-un-tour-avec-la-route-ikea  & http://tropdebruit.be/news/lettre-ouverte-le-brabant-wallon-dans-le-dossier-des-nuisances-sonores-liees-aux-survols

Communiqué de Presse des associations de riverains AWACSS - WAKE UP - UBCNA et BUTV du dimanche 18 mai 2014

Les associations de riverains d'aéroport AWACSS, WAKE UP, UBCNA et BUTV mettent en garde les partis politiques ECOLO, FDF, MR, PS qui tout à coup, à la veille des élections, réclament un moratoire de la route E 411 du Plan Wathelet.
Il faut clairement affirmer qu’un moratoire pur et simple impliquerait un retour automatique à une concentration totale de la totalité des décollages 25R virage gauche sur un axe unique survolant Haren, Evere, Schaerbeek, Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre, Wezembeek-Oppem et Crainhem, y compris de la totalité des gros porteurs.
Pourtant les accords de Gouvernement spécifiaient bien que le problème de la concentration des survols à l'Est de Bruxelles devait être réglé par une déconcentration des vols vers la balise d'Huldenberg. Effectivement, la zone de l'Est de Bruxelles était abusivement survolée depuis le Plan Anciaux par un survol conjoint sur la même zone avec soit des atterrissages 01 soit des décollages 19 ou 25R.
En 2013, un avion sur trois de Bruxelles-National a survolé l'Est de Bruxelles. C'est cette concentration, pourtant interdite par plusieurs jugements de justice, qu'il fallait supprimer, ce qui a été fait par le Ministre Wathelet lors de la modification du virage vers la gauche intervenue le 6 février 2014.
Rappelons que l'éclatement du virage vers la gauche avait déjà été tranché par le précédent Ministre, Etienne Schouppe et que tous les partis politiques avaient bien accepté ce virage sur la E 411.
Si les partis politiques choisissent d’en revenir purement et simplement à la situation antérieure sur l'Est de Bruxelles, les associations l’interpréteront comme une déclaration de guerre et une trahison. 
 

Les associations de riverains AWACSS - WAKE UP - UBCNA et BUTV


Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète