S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Avions: les nouvelles des associations et autres groupements

Liste complète

Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




Avions-Zaventem : quels sacrifices pour le Brabant wallon ?

Quels sacrifices va-t-on encore demander aux Brabançons wallons ?

Par L'informateur • Avions: actualité, bruit et pollution • Lundi 01/06/2015 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , ,

Communiqué de l’ASBL EPURES
 
La situation des riverains installés en-dessous des couloirs d’atterrissage de la piste 01 ne s’est toujours pas améliorée. Les habitants de Braine-l’Alleud, La Hulpe, Lasne, Waterloo, payent toujours un lourd tribut alors que la piste 01 ne devrait être qu’une piste auxiliaire. Il faut impérativement revenir à des normes de vent correctes.

La mise en place du moratoire pour les décollages vers Bruxelles à partir des pistes 25[1] a rabaissé l’altitude moyenne de survol au-dessus du Brabant wallon. C’est ici le centre et l’est du Brabant wallon qui sont concernés. Un croissant partant de Beauvechain jusque Rixensart, en passant par Chaumont-Gistoux, Grez-Doiceau et Wavre.

Le dernier épisode de cette saga : les jugements prononcés par un juge bruxellois, à la demande des communes de Haacht, Holsbeek, Aarschot, et Rotselaar, exigeant la suppression d’une route mise en place le 6 mars 2014, appelée communément 07 Rechtdoor ou 07 Tout droit[2] (utilisée quand les avions décollent en direction de Louvain à partir des pistes 07 pour les destinations vers le sud).
 

Cette route corrigeait 10 ans après, les errements du Ministre de l’époque Bert Anciaux. (Jugeant que les vaches et les champs de patates avaient droit aussi au repos, il avait mis en place des routes qui viraient avant Louvain, en survolant le cœur de différentes communes flamandes et wallonnes[3]). Elle remettait en place la situation qui avait eu cours depuis des décennies jusqu’au début des années 2000.

Cette route est la seule route de décollage qui utilise des couloirs non aedificandi, définis par la région flamande et utilisés également par les atterrissages. C’est donc la seule route qui correspond à ce que devrait être une route de décollage respectueuse a minima des riverains.

C’est la seule route qui correspond au plan d’aménagement de la Région flamande, mais qui ne semble pas avoir été respecté par les communes de Haacht et de Rotselaar qui ont laissé construire ces dix dernières années maintes villas dans cette zone.

C’est également la seule route qui a fait l’objet d’autant d’études et de recherches.[4]

C’est aussi la seule route qui a fait consensus entre autant de communes et associations flamandes et wallonnes[5].

Nous regrettons vivement qu’aucun avocat représentant l’état fédéral n’ait été présent lors de ces procès.

Nous attirons l’attention sur le fait que la suppression de cette route aura des conséquences désastreuses sur le Brabant wallon qui sera de nouveau confronté à des survols à très basse altitude[6] pour les destinations vers le sud (de l’est au sud-ouest) correspondant à plus de 50% du trafic. Seront principalement touchées les communes de Beauvechain, Chaumont-Gistoux, Grez-Doiceau et Wavre, mais aussi Rixensart et La Hulpe pour les décollages vers le sud-ouest.

Nous demandons donc
que les autorités fassent appel de ce jugement,
que la solution 07 Tout droit soit intégralement appliquée[7], avec les différentes propositions d’amélioration avancées ces derniers mois,

parce que c’est, rappelons-le, la seule route qui utilise des couloirs non aedificandi dans sa majeure partie.

 
EPURES ASBL
 

EPURES (anciennement Trop de Bruit en Brabant wallon) s’occupe depuis plus de dix ans de ce dossier sur l’ensemble de la province du Brabant wallon.



[1] De nouvelles routes de décollage avaient été définies par le Plan Schouppe Wathelet.

[3] Veltem-Beisem, Meerbeek, Winksele, Herent, Bertem, Leefdaal, Korbeek-Dijle, Heverlee, Oud-Heverlee, St-Joris-Weert, Loonbeek, Huldenberg, Wavre, Beauvechain, Grez-Doiceau, Chaumont-Gistoux, Perwez, Rixensart, La Hulpe….

[4] Menées à l’initiative du WerkGroepLeuven.

[6] Provoqués entre autres par les virages imposés.

[7] La solution n’avait pas été mise en place complètement et correctement par Belgocontrol selon nos informations.


Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète

Nouvelles du monde de l'aviation