S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Avions: les nouvelles des associations et autres groupements

Liste complète

Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




Survol Bruxelles, Communiqué de Presse de l'UBCNA

Par L'informateur • Avions: actualité, bruit et pollution • Mercredi 09/04/2014 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : ,

SURVOL DE BRUXELLES - Communiqué de Presse de l'UBCNA du mercredi 9 avril 2014

Arrêtons de diviser le Grand Bruxelles avec des faux chiffres

La route qui contourne tout Bruxelles par le Nord-Ouest en survolant le Ring R.0 est la meilleure solution mais aucun parti francophone n'ose défendre cette alternative par peur de la réaction des partis flamands.
L’UBCNA, la plus ancienne de riverains de lutte contre toutes les nuisances sonores autour de l’Aéroport de Bruxelles-National a pris connaissance avec étonnement de certains chiffres relatifs aux nombres de personnes survolées.

Tout riverain survolé est un survolé de trop.

Il ne sert à rien - comme le font certaines associations - d’établir des statistiques ou hit-parade des personnes survolées, en classifiant les bons et mauvais bruxellois ; ni surtout de prétendre que ceux qui ont les nuisances concentrées chez eux depuis plus de dix ans doivent les garder au motif qu’on s’habitue au bruit.

L’Est de Bruxelles et sa périphérie ont été bombardés par le bruit depuis 2004 suite à une décision politique pour laquelle l’avis des habitants n’a jamais été demandé! 10 ans de combat, 10 ans d’actions en justice, 10 ans de souffrance, sans le moindre signe de soutien de celles et ceux qui crient à l’injustice aujourd’hui et qui demandent ouvertement de re-concentrer le bruit sur l’Est de Bruxelles.

Personne ne s’habituera jamais à la souffrance que représente les nuisances des avions, encore plus à très basse altitude comme en atterrissage 01. Tout riverain survolé est un survolé de trop, peu importe dans quelle commune vit-il !

Mais entendre dire maintenant que nous n’avons qu’à garder le bruit chez nous, c’est vraiment terriblement choquant!

L’UBCNA n’établira donc pas de cadastre des nuisances ni de cadastre des personnes survolées, car c’est le rôle de la Ministre bruxelloise de l’Environnement, et que ce cadastre n’a jamais été établi ni par l’ancien Ministre Gosuin ni par la Ministre Huytebroeck, et tout le monde attend ce cadastre depuis 2003!

L’UBCNA fait remarquer que les statistiques qui sont actuellement diffusées ne sont pas fiables, car les données de base sont faussées par ces associations du fait d’une probable mauvaise connaissance du dossier et d’une relative ignorance de la compréhension des procédures de survol de la piste 25R :

- La route DENUT ( Hôpital Militaire et Heysel ) est modifiée depuis le 9 janvier 2014, évite le nord de Bruxelles et cette adaptation n’a pas été prise en considération dans la cartographie
- La route DELTA-Gros porteurs ( Evere, Schaerbeek, Tour et Taxis, Basilique, Molenbeek, Anderlecht, Neerpede, Uccle ) a été modifiée depuis le 6 février 2014, évite l’Ouest de Bruxelles et cette adaptation n’a pas été prise en considération dans la cartographie. ( Dire où ces avions passent maintenant.)
- La route CHARLIE antérieure à la modification du 6 février 2014 est faussement dessinée et calculée comme virant vers la gauche à 700 pieds ( alors qu’elle virait à 1700 pieds en survolant Haren, Evere, Schaerbeek et Woluwé ) en évitant tout survol du territoire bruxellois ( ce qui explique le curieux chiffre de seulement 14.236 bruxellois qui auraient été survolés depuis 2004 par le virage vers la gauche, alors que cette route impacte +/- au minimum 200.000 personnes )
- La route CHARLIE vers les balises d’Olno et Sprimont n’est pas dessinée ni analysée ni objectivée. Cette route n’a pas été modifiée depuis 2004, elle vire toujours à 1700 pieds en passant au-dessus de la Balise d’Huldenberg après le survol d’Haren, Evere, Schaerbeek, Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre, Kraainem et Wezembeek-Oppem.
- La route présentée comme « WATHELET » n’est pas correcte car seules les destinations vers les balises SOPOK, PITES et ROUSY suivent cette procédure CHARLIE RADIALE NICKY ( dont la description a été réalisée par Belgocontrol pour des motifs de sécurité et aussi dans le but de faire évoluer les avions directement vers les balises au Sud de la Belgique sans détour inutile par la balise d’Huldenberg)
- La route du Canal est correctement dessinée, mais on distingue très bien qu’elle ne survole que des zones blanches à faible densité de population, pourtant le collectif lui attribue un nombre de 302.559 bruxellois survolés alors qu’on distingue parfaitement qu’elle survole les zones industrielles établies le long du Canal, lesquelles sont peu habitées

L’UBCNA maintient que la SEULE et UNIQUE question à poser actuellement, et encore plus à l’approche des élections, est et RESTE : QUE FAIRE DE L’AEROPORT DE BRUXELLES-NATIONAL :

- Une activité aéroportuaire si proche des centres villes urbanisés de Bruxelles, Louvain et Malines est-elle encore conciliable avec le droit à une vie équilibrée et décente ?
- Les vols de nuit ont-ils encore une raison d’être ?
- Le trafic aérien de jour ne devrait-il pas être limité à maximum 200.000 mouvements par an ?
- Les vols cargos, charters et low-cost ne devraient-ils pas être interdits à Bruxelles ?
- La période sans aucun vol ne devrait-elle pas être la période locale comprise entre 22.00 et 7.00 heures du matin ?
- Les avions en infraction ne devraient-ils pas être sanctionnés ?
- Le rôle du contrôleur aérien n’est-il pas de veiller à la stricte application de toutes les procédures aéronautiques ?

Mais – en attendant – il reste LA VRAIE question qui doit être posée ?: où doivent voler les avions tant que cet aéroport est là !
L’UBCNA défend donc un aéroport urbain à Bruxelles, ouvert uniquement de jour entre 7.00 et 22.00 heures, que pour des vols passagers réguliers, sans cargo, sans low-cost, sans charter, avec maximum 200.000 avions par an, et surtout avec une Autorité Indépendante de Contrôle qui poursuive toutes les infractions et qui veille, par sanctions administratives, à ce que toutes les procédures aéronautiques soient strictement respectées par les contrôleurs aériens.

A court terme, la route de décollage 25R qui contourne tout Bruxelles par le Nord-Ouest en survolant le Ring R.0 est la meilleure solution
pour les destinations Sud ( qui survolent actuellement Watermael et Auderghem ) mais aucun parti francophone n'ose défendre cette alternative par peur de la réaction des partis flamands.

Peggy CORTOIS
Présidente du Conseil d'Administration de l'asbl UBCNA-BUTV vzw

 

Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète

Nouvelles du monde de l'aviation