S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




CRIOC - Le Belge et son potager

Par L'informateur • Biodiversité, Pesticide, Agriculture, ... • Vendredi 06/04/2012 • 0 commentaires • Version imprimable

Le Belge et son potager

Communiqués de presse - Loisirs
Date : 06-04-2012
 
Un Belge sur deux a un jardin, mais ils cultivent peu

Si presque la moitié des Belges ont suffisamment d'espace, puisque 54% disposent d'un jardin dont la superficie moyenne est de 261,8m², à peine un sur cinq cultive lui-même des fruits ou des légumes.

Cette situation est comparable aux chiffres de 2010, même si la crise a incité les consommateurs à revenus modestes ou en privation matérielle à s'adonner plus souvent au jardinage.

Les habitants de petites localités wallonnes, les revenus modestes, les familles monoparentales et les familles nombreuses sont plus nombreux que la moyenne à cultiver des fruits ou des légumes. Au niveau de l'âge, ce sont les 30 à 39 ans qui manifestent un intérêt moindre pour le jardinage, ainsi que les célibataires et les groupes sociaux supérieurs.

Quels sont les fruits et légumes les plus populaires ?

En tête des légumes cultivés, on retrouve les tomates, la laitue et les carottes. Les fruits les plus fréquemment cultivés sont les pommes, les prunes et les poires. Seulement 15% des consommateurs déclarent qu'ils ont dépensé de l'argent pour le jardinage, soit pour des semences, du terreau, des engrais ou du matériel de jardinage. Le montant dépensé peut atteindre 194 € (outil de jardinage compris) ou 87 € (hors outil de jardinage).

Engrais: de préférence sans pesticides !

Si l'on dispose de son propre potager, le mieux est de cultiver ses légumes sans pesticides. Les engrais azotés qu'on utilise pour obtenir une belle pelouse ou donner un coup de fouet à la végétation en début du printemps, doivent être utilisés avec parcimonie. En bonne quantité, l'azote se fixe aux particules de terre, mais en cas de doses trop importantes, il peut se retrouver dans la nappe phréatique. Les engrais chimiques contiennent souvent des métaux lourds, tout comme les lisiers et la boue d'épuration.

Pour plus d'informations sur les biocides et les engrais, lisez cet article Un domicile sûr, sans biocides, sans pesticides... et la brochure annexe sur Sécurité à la maison.

Etude complète : Les Belges et le jardinage.


Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète