S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Avions: les nouvelles des associations et autres groupements

Liste complète

Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




Bruxelles-National: Schouppe bloque l'exécution de l'accord aéroportuaire : rien n'a bougé en un an

Par L'informateur • Avions: actualité, bruit et pollution • Vendredi 18/12/2009 • 6 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , ,

Communiqué de Presse de l’ du vendredi 18 décembre 2009.
soutient ces propos.

L’UBCNA dénonce le manque total d’objectivité du Secrétaire d’Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe, qui reste littéralement assis sur le dossier des nuisances des avions autour de Bruxelles-National. En un an, rien n’a avancé d’un millimètre, et Schouppe ne veut visiblement pas d’accord, préférant un pourrissement de ce dossier totalement favorable à sa propre région du Noordrand, en accentuant la souffrance sur la région de Bruxelles-Capitale, la périphérie francophone de Bruxelles et le Brabant Wallon.

Pourtant, il y a un an jour pour jour, le Gouvernement Fédéral accouchait à la surprise générale, une heure avant la première démission d’Yves Leterme, d’un accord de gouvernement ( joint en annexe ) sur la gestion des nuisances de l’aéroport de Bruxelles-National.


Plus d’un an après l’entérinement de cet accord, l’UBCNA constate qu’en fait très peu de choses ont changé, et que seulement un tiers du contenu de cet accord a été mis en pratique soit :
- les utilisations de piste le samedi et le dimanche ( page 6, point 2.1.1. )
- les utilisations de piste pendant les nuits ( page 6, point 2.1.2. )
- la limitation du nombre de vols de nuit ( page 4, point 1.3 ) qui n’est pas imputable à Schouppe mais bien au départ de DHL vers Leipzig.

Le système prévu de diminution des quotas de bruit admis par les avions de jour et de nuit, quant à lui, ne produira pas réellement ses effets avant le 25 octobre 2014, puisqu’à l’insu du Gouvernement Fédéral, Schouppe tolère pendant 5 ans de nombreuses exceptions qui permettent aux avions les plus bruyants d’encore opérer pendant 5 ans de jour comme de nuit. De ce fait, la diminution stricte des quotas reprise en page 3 de l’accord ( tableau 1.2 ) n’aura d’effet réel qu’en 2014.

Schouppe a pris des mesures pour limiter le nombre de décollages de nuit, mais n’en a pris aucune pour limiter les atterrissages de nuit sur la piste 02, préférant faire survoler les milliers de riverains de Waterloo à Sterrebeek de nuit en survolant aussi La Hulpe, Crainhem et Wezembeek.

L’UBCNA dénonce l’incapacité totale de Schouppe ou son manque flagrant d’ambition d’avancer sur :
- rehaussement des normes de vent, alors qu’un rapport devait être présenté au plus tard en septembre 2009. Ce rapport n’a bien entendu jamais été ni réalisé ni terminé, Schouppe refusant d’avancer sur cette question sensible ( page 5, point 2.1 )
- meilleure utilisation de l’espace aérien militaire, aucune avancée significative, alors qu’un rapport devait être aussi présenté par Schouppe avant le 30 juin 2009 ( page 7, point 2.2, premier alinéa )
- amélioration et nouvelle définition de certaines routes de vol, strictement aucune avancée non plus, alors qu’un rapport d’évaluation et des propositions de modifications devaient être faites pour le 30 septembre 2009 ( page 7, point 2.2, deuxième alinéa )

Au contraire, la seule chose sur laquelle Schouppe a avancé, et qui ne figurait absolument pas dans l’accord du 19 décembre 2008, fut de tenter de forcer la main du Conseil des Ministres pour obtenir l’ouverture sans aucune étude d’incidences environnementales, d’un nouveau Terminal Low Cost à l’aéroport de Bruxelles-National.

L’UBCNA remarque qu’Etienne Schouppe, ancien mandataire communal de Liedekerke, est juge et partie dans ce dossier ; puisqu’une importante route de décollage depuis la piste 25 vers la balise de Chièvres ( Route du Ring ) frôle les limites de sa commune, et qu’il veut tout faire pour dévier ou supprimer ce corridor aérien de Liedekerke en le renvoyant vers le territoire de Bruxelles.

Schouppe n’a donc strictement rien fait au cours de l’année 2009, il n’a pas mis en œuvre les points de l’accord de 2008, il n’a pas présenté les études et rapports qu’il devait ni le 30 juin ni le 30 septembre 2009.

Schouppe ne veut donc pas d’accord dans ce dossier, il laisse pourrir la situation avec des utilisations illicites et abusives de la piste 02, en donnant ordre à Belgocontrol d’utiliser au maximum la plus courte et moins bien équipée piste 02 à l’atterrissage de jour et de nuit.

Enfin Schouppe ne tire aucune leçon de l’accident du Boeing Kalitta en bout de piste de décollage 20 et ne retient pas les conclusions de l’enquête officielle qui recommande l’installation d’une zone de sécurité « tampon » en bout de piste 20, RESA, destinée à freiner les avions et dont la construction raccourcirait la longueur de la piste 20.

Schouppe a clairement montré sa partialité et son manque flagrant d’objectivité dans ce dossier, il est au Gouvernement pour bétonner le plan de dispersion de ses prédécesseurs Anciaux et Landuyt, en développant le trafic aérien au profit de la Flandre mais avec toutes les nuisances pour Bruxelles, la périphérie francophone ( la fameuse Zone F inventée par Anciaux ) et maintenant aussi le Brabant Wallon.

L'utilisation en ce moment de la piste d'atterrissage 02 dans des circonstances climatiques très défavorables démontre le manque total d'objectivité d'Etienne Schouppe, on préfère atterrir sur la piste la plus courte par temps de verglas et de neige, alors que la piste 25 est tout à fait opérationnelle, mais au décollage elle survole malheureusement le Noordrand, région préférée et protégée de Schouppe.

UBCNA asbl

François van Hoobrouck d'Aspre
Vice-Président de l'UBCNA
Bourgmestre en fonction de Wezembeek-Oppem

Arnold d'Oreye de Lantremange
Administrateur exécutif de l'UBCNA
Bourgmestre en fonction de Kraainem
 

Commentaires

par Identité non publiée. le Vendredi 18/12/2009 à 18:25

Oh, mais vous êtes dur avec ce bon Monsieur Schouppe. Il y a tout de même des choses qui ont bougé. Tenez, par exemple, depuis le mois de février (date d'entrée en vigueur de son plan, mais ce n'est peut-être qu'une coïncidence), je me ramasse plus de 150 avions tous les jours au-dessus de chez moi alors qu'auparavant, je ne voyais passer que quelques avions militaires par mois (c'est donc bien mieux, maintenant, puisque selon le bon Monsieur Antoine, ce sont ces avions militaires qui sont à la source de tous nos problèmes et que maintenant je ne les remarque même plus noyés qu'ils sont dans la masse des aéronefs que le bon Monsieur Schouppe a la gentillesse de m'envoyer depuis le début de l'année...)





Le père Noël est une ordure par Haha le Vendredi 18/12/2009 à 21:22

Eh oui, on va monter cette excellente pièce à Bruxelles! Quoi? Pourquoi je met cette nouvelle dans les commentaires sur les initiatives de Schouppe sur Zaventem? Pourquoi pas? L'insulte serait-elle trop légère? 


Assez du laxisme de nos gouvernants fracophones par Marie-Claire le Samedi 19/12/2009 à 00:09

E. Schouppe est soutenu par tout le gouvernement flamand.  Du moment qu’il y a moyen de nuire aux francophones, tout est bon.  Mais qu’en est-il des promesses de nos gouvernants francophones ?

S’ils osent laisser passer un bétonnement du plan de dispersion de Schouppe et de ses prédécesseurs Anciaux et Landuyt, c’est qu’ils travailleraient pour le seul bien de la région flamande.  Un comble !

Un conflit d’intérêt devra se faire.  La Wallonie a de telles nuisances que cela préjudicie  à l’économie de cette grande partie de cette région et qui pourrait faire fuir les citoyens.  Le Brabant wallon partie importance de la Wallonie perdrait sa qualité d’accueil dans un environnement sain.

Il est inacceptable que nos gouvernants francophones ne prennent pas partie plus agressivement  pour les victimes des nuisances sonores envoyées par une politique flamingante nationaliste.  Leur inertie est lamentable.  Comment peuvent-ils prétendre à une éthique politique s’ils acceptent de s’asseoir au sein du gouvernement avec E. Schouppe qui est un hors la loi ?  A nous de leur écrire qu’ils doivent exiger sa démission ou de l’obliger au respect total à la justice.  De même que nous voulons qu’ils travaillent à bétonner le retour aux routes aériennes et normes de vent historiques. Sinon à faire supprimer cet aéroport trop près des gens.

C’est leur travail, travail pour lequel ils sont bien rémunérés.  Ils ont le devoir de réussir comme tous les travailleurs du privé ou du public.  Ils ont tous les atouts pour réussir et ils n’ont donc aucune excuse même si celle-ci serait emballée dans un discours des plus talentueux.  S’ils ne réussissent pas, ils devront avoir le respect envers nous ne plus se représenter aux élections pour cause de travail mal-fait car ils auront fait preuve d’une faute grave.  Nous exigeons de nos politiciens francophones d’avoir enfin de réelles compétences et non plus ce lamentable laxisme dont ils ont fait preuve jusqu’à présent  qui a permis toute la torture des nuisances sonores de l’aéroport flamand de Zaventem que nous subissons.   


par Bruxellois le Samedi 19/12/2009 à 12:31

Après avoir lu votre communiqué de presse, j'ai publié un billet sur mon propre site: "Aéroport de Zaventem: le profit pour la Flandre, les nuissances pour Wallonie et Bruxelles". Lien: http://www.francophonedebruxelles.com. Il est important de diffuser le plus largement possible l'information.
Bravo pour votre site et continuez à nous défendre!
Cordialement
Bruxellois.


Lien croisé par Identité non publiée. le Samedi 19/12/2009 à 12:39

Francophone de Bruxelles: Aérorport de Zaventem: le profit pour la Flandre, les : "CD&V), bloquait l’exécution de l’accord entériné sur les nuisances liées aux activités de l'aéroport national de Zaventem: "préférant un pourrissement de ce dossier totalement favorable à sa propre région du Noordrand, en accentuant la souffrance sur la région de Bruxelles-Capitale, la périphérie francophone de Bruxelles et le Brabant Wallon" (Lien vers le communiqué de l'UBCNA; lire aussi: RTL-Info: "Zaventem: Schouppe ferait barrage à l'accord au profit de la Flandre").Plus d’un an après l’entérinement de cet accord, seulement un tiers du contenu d"


par Marie-Claire le Mardi 05/01/2010 à 10:45

J'ai reçu une réponse le 24/12/2009 de Joèlle Milquet à ma plainte du 28/11/2009.  En plus j'ai reçu une magnifique carte de voeux de bonheur pour 2010 en carton doré.  Ci-après j'ai recopié la lettre que j'ai reçu et un copié/colé de ma réponse envoyé par courriel le 4/01/2010.

Voici :


Bruxelles 24-12-2009

 

Concerne votre courrier électronique du 28 novembre 2009.

 

Chère Madame B,

J’ai bien pris connaissance de votre courrier électronique du 28 novembre 2009 en réaction à une de mes interventions radiophoniques suite à l’annonce de la compagnie DHL du transfert de son centre administratif européen de Diegem vers Bonn.

Depuis le rachat de DHL par la Deutsche Post, les nouveaux dirigeants de DHL ont entamé un processus continu de rapatriement vers l’Allemagne de toutes les activités du groupe.  D’abord  l’ouverture du nouveau centre de tri européen à Leipzig, fin mai 2008, puis le repositionnement de toutes les directions opérationnelles  vers Bonn au cours de l’année 2010.

J’ai du mal me faire comprendre en évoquant le nombre de plaintes, mais les raisons essentielles du départ de DHL de Bruxelles-National vers Leipzig relèvent avant tout  de la non-volonté légitime des autorités régionales bruxelloises d’accepter un rehaussement du trafic aérien de nuit de 25.000 à 35.000 vols de nuit par an tel que souhaité par DHL,  dont plus de 15 vols chaque nuit opérés avec des avions gros porteurs forts bruyants de type MD-11.

C’est l’absence de toute volonté au sein de DHL de vouloir réduire le volume global de bruit émis pendant la nuit, et lié à ses activités, qui a motivé la décision du Gouvernement fédéral, qui a induit de ce fait le départ de DHL vers Leipzig.

Je tenais à faire cette mise au point importante, et je vous prie de croire, chère Madame B, à l’assurance de ma considération distinguée.

La Vice-Première Ministre,

Ministre de l’Emploi et de l’Egalité des Chances,

chargée de la politique de migration et d’asile

 

Joëlle Milquet

 

 Ma réponse :

 

 

Chère Madame,

 

J’ai bien reçu votre réponse à mon courrier électronique où vous m’expliquez que les raisons essentielles du départ de DHL de l’aéroport de Zaventem vers Leipzig relèvent avant tout de la non-volonté légitime des autorités bruxelloise d’accepter un rehaussement du trafic aérien de nuit de 25 mille à 35 mille vols de nuit par an tel que souhaité par DHL, dont plus de 15 vols chaque nuit opérés avec des ros porteurs fort bruyants de type MD-11.

Ce n’est pas tout à fait exact.  C’’est une explication pour ce qui est de la politique aujourd’hui des plans de dispersion flamingants.  Si les routes au-dessus des zones non constructibles avaient continuées (comme elles doivent l’être) à être pratiquées, DHL serait toujours là.  C’est donc bien à cause de la politique flamingante de faire survoler les avions expressément au dessus de Bruxelles et du Brabant wallon, tant pour les décollages et pour les atterrissages que DHL est parti.

Nulle part dans votre lettre vous n’avez condamné cette politique qui use notre santé et met nos vies en danger.  Après tant d’années où vous avez fait tant de promesses, nous nous rendons compte que vous n’êtes pas arrivé à faire en sorte que ce travail soit bien fait. 

Vous m’avez envoyé vos bons vœux de bonheur pour 2010.  Merci de n’avoir pas ajouté de bonne santé car le peu d’intérêt que nos politiciens francophones lui accordent, en laissant survoler les avions de l’aéroport de Zaventem au dessus du Brabant wallon, n’est pas prête à être bonne.

Petite précision.  Vous êtes juriste.  Doit-on vous rappeler que les décisions de justice qui condamnent les survols abusifs dont la piste 02/20, prévalent sur tous les compromis entre amis et signatures des foireux plans de dispersion des avions au-dessus des régions francophones ?

Chère Madame, pour 2010, je vous souhaite beaucoup de courage afin que vos promesses sur ce dossier des survols d’avions aboutissent.  N’oubliez pas, pour notre planète, que les avions ne sont pas seulement des nuisances sonores. 

Marie-Claire B.



Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète

Nouvelles du monde de l'aviation