S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




Bruxelles-National: Avions au-dessus du Brabant wallon : la Province s'en mêle

Par Cherche l'info • Avions: actualité, bruit et pollution • Mardi 08/07/2008 • 3 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , ,

Le collège provincial va décider ce jeudi d'écrire au secrétaire d'État à la Mobilité, Étienne Schouppe pour lui expliquer tout le mal qu'il pense de sa proposition de faire survoler l'espace aérien militaire de par des avions civils.

" Nous allons faire la synthèse des points de vue des différents bourgmestres du , explique le député provincial Alain Trussart (). Je crois que nous sommes, sur ce point, tous sur la même longueur d'ondes en . "
Pour s'en assurer, la Province veut organiser une table ronde sur le sujet. " Je crois que nous devrions pouvoir organiser cette table ronde lors de la première quinzaine d'août, pronostique Alain Trussart (notre photo). Nous y inviterons tous les acteurs de ce dossier, qu'ils soient associatif ou . " Le député provincial pense notamment à l'association .

source Vers l'Avenir.

TBBW est heureuse des prises de position du collège provincial.


Commentaires

par MRW le Mardi 08/07/2008 à 14:11

bien joué cherche l'info....un peu difficile à te joindre pour le moment pour cause de surcharge travail ;-(


par Eric Vanderlinden le Mardi 08/07/2008 à 14:49

Pour ceux des hommes politiques du brabant wallon qui en douteraient encore, nous avons dénoncé depuis 2004, les attaques communautaires continuelles et sans scrupules qui polluent les esprits les plus constructifs (dont nous faisons/faisions partie) dans ce dossier Zaventem.

Comme le dit la presse, Denis Marion, notre porte-parole a, au fil du temps, acquis une grande maîtrise dans ce dossier nuisances aériennes, des heures, des semaines et finalement des années à récolter des informations techniques de tout premier plan. De multiples rencontres avec d'autres associations, bien souvent au delà de la frontière linguistiques, avec des services techniques, des experts et ou des cabinets ministériels...aboutissant à des propositions réalistes pour une amélioration et un retour à une gestion moderne de cet aéroport "national".  Mais comme pour les FARC, il devient un jour impossible de "négocier" avec une partie qui ne comprend que les négociations que sur base des rapports de forces, et qui veut in fine imposer la loi du nombre.

Douteriez-vous encore, Mesdames et Messieurs nos élus brabançons, de la succession stratégique des différents ministres de la mobilité qui se sont succédés au Fédéral, dans leur volonté de nier les wallons du brabant et les bruxellois dans ce dossier ? (je vous envoie à la saga Anciaux, Landuyt et l'actuel proposition infâme du survol soi-disant nouveau de la base de Beauvechain).

Une chose est claire maintenant les cartes sont sur la table et nous savons à quelle sauce nous serons mangé, à moins !!

A moins que les différentes actions des locales de TBBW, les engagements de politiques rencontrés, le député provincial en faisant partie,  n'arrivent à inverser la tendance, et permettre de (re)devenir "fiers de notre wallonie" !

Mise au point : Mettre Isabelle Durant dans ce même panier des responsables, comme l'a fait le ministre wallon en charge des aéroports sur les ondes de Bel-RTL lundi matin, relève du mensonge de campagne, vu qu'elle a été "éjectée" du gouvernement fédéral en raison précisément de ses actions trop en faveur de la protection de l'environnement et de la santé des riverains, au dessus des querelles communautariste....la Flandre s'est pourtant parfaitement rappelée à son bon souvenir. CQFD !


www.rwf.be --- incroyable ! par Killzav le Mercredi 09/07/2008 à 00:40

Le gouvernement Leterme recase Leo Delcroix - 30 juin 2008

Un entrefilet de la presse flamande de ce jour nous apprend que Leo Delcroix, l’ancien Ministre de la Défense, vient d’être nommé par le gouvernement Leterme commissaire-adjoint et chargé, à ce titre, de préparer la présence de la Belgique, pour autant qu’elle existe encore à cette date, à l’Exposition universelle de Shangai en 2010.
Leo Delcroix, vous vous rappelez ? C’est lui qui avait déclaré en 1993 que son parti avait en commun avec le Vlaams Blok certaines valeurs, comme son attachement à la famille… Pour cette raison, il préférait le parti d’extrême droite aux écologistes flamands.
Léo Delcroix a également été inquiété dans l’affaire du « Smeerpijp » et du SuperClub dont voici un résumé récemment publié par le magazine Le Vif :

Leo Delcroix : souvent soupçonné, presque jamais pris

La Justice finira quand même par épingler Leo Delcroix : le tribunal correctionnel d'Hasselt  a condamné en 2003 l'ancien trésorier du parti social-chrétien flamand CVP à 10 mois de prison avec sursis, 7.436 EUR d'amende et cinq ans de déchéance de ses droits politiques pour faux et usage de faux.
Selon la Cour, Leo Delcroix s'était rendu coupable de faux et usage de faux en masquant au début des années 90 un don de la firme Plascobel au CVP, l’ancienne dénomination du parti d’Yves Leterme… au moyen de fausses factures. Ce don avait été effectué pour favoriser l'octroi à Plascobel du marché des milieuboxen, des containers à déchets distribués à tous les ménages de la Flandre.
Son silence probable au sujet du financement occulte de l’actuel parti du Premier ministre a visiblement fini par payer : Leo Delcroix est envoyé à Shangai, chargé d'une mission officielle. Pas mal pour quelqu’un qui a été un jour déchu de ses droits politiques !



Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète