S'identifier - S'inscrire - Contact
 


Avions: les nouvelles des associations et autres groupements

Liste complète

Faites le pas...


www.nucleairestop.be

A assister
 

Aucun article


A faire ou à suivre

Aucun article


A signer

Aucun article

 




11 infos de Bernard Hennebert

Par Cherche l'info • Les autres nouvelles • Dimanche 01/11/2009 • 0 commentaires • Version imprimable

Lettre “Consoloisirs” N°12 (2009) du 30 octobre 2009
envoyée à 5.415 destinataires.
 
Bonjour,
Pour rappel, “Consoloisirs” prend la défense des intérêts des usagers dans le domaine de la consommation des loisirs, dans les activités du “temps libre” (médias, culture, divertissements, etc.).
Vous pouvez bien entendu partager ces infos avec de tierces personnes. Vous pouvez également m'envoyer de nouvelles adresses que je pourrai intégrer à ma mailing liste.
 
À bientôt,
Bernard Hennebert
 

 
SOMMAIRE
1: Deux déclarations importantes de Fadila Laanan
2: Une façon de favoriser le tourisme
3: La PS namurois contre la gratuité muséale prônée par Elio Di Rupo
4: Carte jeunes (suite)
5: Chant du cygne pour Chorus
6: Bon bulletin pour nos festivals
7: Pénurie: condamnable
8: Le retour d’Emile à Roisin est annoncé
9: Sauvons Bla-Bla (suite)
10: Télémoustique ose critiquer la RTBF
11: Le Parlement va devoir voter “pour” ou “contre” les coupures des films par la pub à la RTBF
 
_____
 
1: Deux déclarations importantes de Fadila Laanan
 
À l’occasion de la sortie d’un cahier du CRISP sur l’évolution des pratiques et consommation culturelles en Communauté Française, la ministre Fadila Laanan constate une diminution dans la fréquentation des musées, à l’inverse de hausses significatives affichées par les secteurs concerts, cinéma ou festivals: depuis 1985, on est passé de 45% à 36% des sondés qui déclarent visiter des musées.
Un même tendance négative pour les musées est notée dans une enquête analogue qui vient d’être publiée en France.
De plus, il semble que ce soit la génération des plus âgés qui est la plus sensible à cette pratique culturelle, ce qui, sans renouvellement du public, peut faire craindre pour les résultats d’enquêtes ultérieures.
 
Mais comment dès lors réagir? Dans “La Libre Belgique” du 7 octobre, interviewée sur ses priorités par Guy Duplat, notre ministre de la culture déclare que ce sera “d’abord l’accessibilité de la culture” dont “les gratuités à étendre et à faire mieux connaître”.
 
Ce "mieux faire connaître" est nouveau et essentiel.
Sur ce point, Consoloisirs.be a donc écrit pour suggérer quelques idées concrètes à la Ministre ainsi qu’à Mr Patrice Dartevelle, Directeur du Service général des Arts plastiques et du Patrimoine culturel à la Communauté française.
Parmi les propositions, nous avons demandé que la Communauté française puisse imprimer et diffuser le plus largement possible notre guide des 38 musées:
 
Nous attendons les réponses avec intérêt.
 
 
_____
 
2: Une façon de favoriser le tourisme
 
En France, notre guide des 38 musées gratuits a reçu un bel accueil. C’est une façon, via le culturel, d’inciter aussi au tourisme sur nos terres, ce qui devrait retenir davantage l’intérêt de nos autorités politiques.
 
Ce site, qui a une démarche proche de Consoloisirs.be, dénonce certaines dérives commerciales du Château de Versailles. Mais l’enquête officielle entamée suite à sa plainte vient d’être étrangement suspendue!
 
 
_____
 
3: Le PS Namurois contre la gratuité muséale prônée par Elio Di Rupo
 
Un article paru récemment dans la presse régionale tend à montrer que c’est l’inimitié entre responsables politiques de la ville et de la province qui serait la cause du fait que la gratuité muséale du 1er dimanche s’applique aux musées communaux de Namur et pas à ceux qui y sont provinciaux (comme le Musée Félicien Rops).
 
Voici quelques arguments fallacieux invoqués par les représentants de la Province opposés à la gratuié mensuelle.
 
Ils font croire que le cinéma est toujours payant, à l’inverse des musées. Comme s’il n’existait pas des festivals de films aux entrées gratuites! Idem pour les concerts. Certaines bibliothèques ne prévoient pas de droits de location, etc. Et nous ne préconisons qu’une gratuité minimaliste pour les musées: un jour par mois accessible à toute la population (w-e ou nocturne).
 
Quant au fait que ne profiterait de cette gratuité que les visiteurs “qui savent déjà” et qui sont prêt à payer... il semble que les représentants de la Province de Namur semblent ignorer tout le travail fourni par Consoloisirs.be pour, au contraire, faire découvrir à tous l’existence de cette gratuité et, donc, conquérir de nouveaux public.
 
Bref, en dehors de la lutte fraticide dont les citoyens-visiteurs sont victimes, ne surnage aucun argument crédible pour étayer ce positionnement qui est soutenu, ce qui est encore plus grave, par des députés permanents socialistes qui, ainsi, refusent publiquement d’appliquer le programme que leur propre parti a mitonné pour la dernière campagne électorale. On se souvient, par exemple, que, dans “Le Soir”, Elio Di Rupo affirmait que le PS était pour la gratuité des musées.
Il est très intéressant de lire les 50 réactions à l’article que “Sudpresse” a publié sur cette thématique, ce 5 octobre. Son titre: “La dernière histoire namuroise”.
 
Consoloisirs, ce 1er novembre, veut être positif et vous donne rendez-vous à 14H15 précis pour visiter les deux grands musées que la ville de Namur rend gratuit, le premier dimanche du mois, depuis peu. Description des musées et renseignements pratiques:
 
Ce serait votre “première fois” avec Consoloisirs.be? Un peu timide? Voici comment cela se passe. Photos et contre-rendu du mois dernier, au Grand Curtius de Liège. Ce jour-là, “Mosquito”, l’agenda culturel de “Télémoustique”, a interrogé quatre visiteurs et publié leurs photos et réactions dans sa rubrique “Vous, ici”:
 
De plus, le “Mosquito” du Télémoustique en vente actuellement consacre un encadré pour citer les musées gratuits ce 1er novembre. Enfin, un hebdo grand public qui agit.
Ce mois-ci, à cause de la Toussaint, 18 musées sur les 38 habituels sont ouverts. Lesquels?
 
Et réservez déjà votre “temps de midi” du dimanche de la St Nicolas pour découvrir avec nous, à Molenbeek, une très belle expo sur le papier peint! Le 6 décembre dès 12H30 à la Fonderie:
 
 
_____
 
4: Carte Jeunes (suite)
 
Non à la nouvelle “carte jeunes" telle que prévue actuellement, indiquions-nous ici précédemment. Il s’agit d’une nouvelle intrusion publicitaire dans la vie des jeunes. Par contre, bien sûr, oui à une vraie “carte jeunes".
 
Sans doute suite à la contestation développée par Le Conseil de la Jeunesse (CJEF) et la plate-forme VAP! (dont Consoloisirs.be est partie prenante), des améliorations au projet ont été apportées récemment.
 
Voici ce qu’en pense actuellement le CJEF:
 
Et voilà le texte de la charte éthique qui figure désormais sur le site de la “carte jeune”:
 
 
_____
 
5: Chant du cygne pour Chorus
 
Hélas, le numéro 69 de "Chorus" ne paraîtra pas, pour cause de faillite. Lisez donc ses articles qui étaient déjà rédigés: http://www.laredactiondechorus.fr/
C'était sans doute la meilleure revue trimestrielle sur la chanson. Une source de documentation exceptionnelle, avec dossiers, bios, longs entretiens, etc.
 
Consultez-en gratuitement les numéros précédents à la Bibliothèque Espace 27 septembre (au premier étage consacré aux publications), photocopies possibles, au 44, Bd Léopold II à Bruxelles (métro Ribaucourt), ouverte du mardi au vendredi, de 11H à 17H (été: 09H à 15H).
 
 
_____
 
6: Bon bulletin pour nos festivals
 
Notre Ministère de la culture annonce que des progrès ont été observés dans les conditions d'accueil, de sécurité et d'hygiène des festivals d'été en 2009: Couleur Café, Verdur Rock, Francos de Spa, Dour, Gaume Jazz Festival, etc. Une évolution positive également pour le confort des artistes qui y furent accueillis.
Pour plus d’infos: http://www.laanan.cfwb.be/index.html (voir Actualité du 18 octobre 2009).
J’avais déjà abordé cette thématique lors du déroulement des festivals en 2008:
 
 
_____
 
7: Pénurie: condamnable
 
La diffusion du film “Michael Jackson’s This Is It” inaugure une nouvelle dérégulation dans le secteur culturel, une “pratique” d'ailleurs illégale dans le secteur économique: la pénurie.
Même avant de savoir si ce long métrage aurait du succès, sa production a décidé d'en limiter la diffusion à quelques jours dans les salles de cinéma, sans doute pour créer un appel d'air en vue de maximaliser les profits lors des ventes du DVD, dès mars 2010.
Pourquoi “Que Choisir?” et “50 millions de consommateurs” (en France) ou le CRIOC et “Test Achats” (en Belgique) ne prendraient-ils pas l’initiative d’agir concrètement sur ce dossier?
 
J’ai déjà mis cette information sur facebook et mon mur a significativement été envahi par un débat “pour” ou “contre” Michal Jackson. Constatez que je ne prend pas position sur le contenu de ce film. Il est significatif que le débat de nos droits culturels soit ainsi éclipsé par une joute opposant fans et anti-fans! Pareille mythification et mystification de l’artiste constitue bel et bien l’un des obstacles qui rend si compliqué la naissance d’associations d’usagers culturels.
 
 
_____
 
8: Le retour d’Emile à Roisin est annoncé
 
Une bonne nouvelle! Dans une édition précédente de cette newsletter, j’avais attiré votre attention sur le Musée Emile Verhaeren à Roisin (à une vingtaine de kilomètres de Mons) qui attend depuis des années des subsides pour être rénové et réouvert au public. Emile Verhaeren (1855-1916) est né à Saint-Amand près d’Anvers, écrivait en français, a été traduit dans de nombreuses langues et passait ses vacances à Roisin.
Des citoyens se sont mobilisés notamment cet été pour exiger la réouverture de ce musée:
 
Ils viennent de nous informer qu’un entretien avec les services de la députée Provinciale Fabienne Capot permet d’envisager l’avenir sereinement: “Il nous a été dit que tout était mis en œuvre, par les services provinciaux, pour que le Musée Verhaeren réintègre son ermitage. Il nous est demandé de patienter jusqu’à mi-novembre afin que les autorités concernées définissent les démarches nécessaires à ce retour”.
 
 
 
_____
 
9: Sauvons Bla-Bla (suite)
 
L’annonce par notre précédente newsletter de l’arrêt des enregistrements de Bla-Bla a été repris par la presse dans son ensemble dès que “Vers l’Avenir” a offert le coin supérieur droit de sa couverture à la marionettes menacée de placard.
 
On est passé d’un non dit qui aurait permis, après quelques mois de rediffusions, une disparition des plus discrètes de ce joyau de la RTBF à une “sortie du bois” de la direction de la RTBF. Celle-ci n’annonce pas que la suite de Bla-Bla est programmée mais bien qu’il est possible qu’ultérieurement une décision en ce sens soit prise. Au moins, le public est maintenant alerté.
 
Les hebdos commencent à parler de la mort de Bla-Bla. “Le Ligueur”, le périodique de “La Ligue des Familles”, indique, dans son édition du 21 octobre, que Bla-Bla est “donc sur le point d’être remisée dans les greniers de la RTBF”. Pourquoi? “Et si c’était son “cache-cache pub” qui l’avait tué?”.
Quant à l’article de “Télémoustique” intitulé “Bla-Bla au placard”, il se termine par un subtil: “Et si Bla-Bla revient, pourvu que ce soit à une heure adéquate. Par exemple, quand les enfants sont rentrés de l’école”.
 
Un bémol dans le traitement médiatique. Après un long silence, sans informer du détail ou des enjeux du dossier Bla-Bla, “Le Soir” du 16 octobre a publié un bref commentaire injurieux. Il y est simplement question de "connerie" et il s'agit "d'un grotesque cinéma". “Le Soir” polémique sans informer. Et c'est souvent le cas lorsqu'il aborde la RTBF, la suppression de la pub, etc... Ceci est d’autant plus désolant que cette situation contraste avec le reste de son rédactionnel. Nous, on préfère bien entendu les débats contradictoires!
Concernant les menaces planant sur Bla-Bla, “Le Soir” adopte depuis plusieurs années la même défense aveugle des couacs de la direction de la RTBF. Lorsque celle-ci plaça délibérément l’émission des enfants à une heure où, majoritairement, ils ne sont pas encore rentrés de l’école, le quotidien se demandait s’il n’y avait pas là beaucoup de blabla pour rien... dans un article qui atténuait significativement l’importance du changement d’horaire en indiquant erronément que Bla-Bla avait été déplacé de 16H30 (alors qu’il s’agissait de 17H15) à 16H05.
 
Lorsque la direction de la RTBF laisse entendre que Bla-Bla pourrait avoir son avenir sur le net où elle compte développer un portail dédié à la jeunesse, aucun média ne s’est interrogé sur le pourquoi de pareille transumance. Est-ce un hasard si la réglementation de la publicité est quasi inexistante sur internet et que le contrat de gestion de la RTBF est particulièrement vague sur ce sujet? Est-ce une manière d’éviter d’appliquer la règle des cinq minutes (que Fadila Laanan voulait abroger en son temps), obligatoire sur les chaînes de télévision et de radio du service public? À savoir, pas de publicité, ni de sponsoring durant les 5 minutes qui précèdent et suivent les émissions pour enfants...
 
On le voit bien: la bataille pour le maintien de Bla-Bla (une équipe progressiste, des comédiens de chez nous qui bossent pour cette émission, des scénarii qui expliquent aux enfants, avec leurs mots, la réalité belge, etc.) ne fait que commencer.
Il est donc judicieux que des étudiants d’une école de communication Bruxelloise aient lancé sur facebook un groupe “Sauvons Bla-Bla”. Qui compte déjà une millier de membres. Rejoignez-les!
 
Deux questions dites “orales” ont été posées au Parlement sur le sort de Bla-Bla par les députées Caroline Cassart Mailleux (MR) et Véronique Salvi (CDH) à la Ministre Laaanan, ce 27 octobre.
Voir pages 6 à 8 du compte-rendu:
 
Il n’est pas inutile non plus de relire l’article intitulé “En un an, la RTBF a égaré le jeune public de Bla-Bla”:
 
 
_____
 
10: Télémoustique ose critiquer la RTBF
 
“Télémoustique” a publié, ce 21 octobre, un dossier “La RTBF: Attention, danger!” de Fernand Letist où sont détaillés des arguments rarement présentés au public. Il tend à prouver que les coûts du service public pourraient être formidablement réduits si le monde politique le souhaitait vraiment (sans perte d’emploi et avec plus d’émissions intéressantes!). http://www.telemoustique.be/tm/magazine/8655/la-rtbf-en-danger.html
 
La direction de la RTBF n'a pas apprécié ce travail rédactionnel et a décidé de ne pas diffuser sur ses antennes les spots promotionnels de l'hebdo dans lesquels apparaissait la couverture qui fâche de l’hebdo qui pique. http://www.telemoustique.be/tm/tv-radio/8704/pas-de-pub-pour-le-moustique.html
Une lettre de 4 pages étonnante par son ton arrogant a également été envoyée au rédacteur en chef du magazine. Les lecteurs de “Télémoustique” verront par la suite si leur hebdomadaire se laissera intimider ou non.
 
Bien sûr, cette enquête peut porter à critiques sur certains points qu’elle évoque mais elle a l’intérêt d’exister car il faut bien constater que le public n’a droit actuellement à aucun débat contradictoire sur l’évolution de la RTBF. Plutôt que d’envoyer cette lettre revancharde, la direction de la RTBF aurait mieux fait d’organiser sur l’une de ses chaînes de télévision une émission qui ne confinerait pas à de l’autopromotion et qui permettrait à son public de découvrir ses failles et ses atouts, comme cela s’est déjà passé lorsque notre service public était dirigé par Christian Druitte. Pourquoi ce qui était possible dans un passé récent ne l’est plus aujourd’hui?
 
 
_____
 
11: Le Parlement va devoir voter “pour” ou “contre” les coupure des films par la pub à la RTBF
 
Attention! Personne ne nous informe clairement que tout n’est pas encore joué! Ne vous laissez pas avoir par ce non dit.
 
L’interdiction des coupures dans les films par de la pub et de la diffusion de spots pour les médicaments de comptoir (sans ordonnance) figurent dans le contrat de gestion actuel de la RTBF valable jusque fin 2011. Le gouvernement peut négocier des avenants à ce contrat avec la direction de la RTBF et les faire appliquer sans passer par un vote au Parlement.
 
Par contre... et uniquement pour cette mesure peu populaire qui permettrait à la RTBF de ressembler encore davantage à RTL TVI ou TF1 (et de perdre encore combien de téléspectateurs déçus?) en coupant ses films par des “pauses” publicitaires, il existe un autre texte complémentaire à modifier. Il s’agit du décret SMA (Directive sur les Services Médias Audiovisuels) qui concerne l’ensemble de notre audiovisuel. Or, pour faire évoluer celui-ci, il doit y avoir un débat et un vote au Parlement.
 
Objectif: faire évoluer l’article 18, §2, 2ème alinéa qui prévoit jusqu’à présent que “(...) dans les services édités par la RTBF et par les télévisions locales, la publicité et l'autopromotion ne peuvent interrompre ni une oeuvre de fiction cinématographique, ni une oeuvre dont l'auteur veut conserver l'intégrité, ni une séquence d'un programme”.
 
Est-il, dès lors, déontologique que la régie publicitaire du service public ait déjà informé ses clients des nouvelles possibilités publicitaires programmées par le gouvernement? Elle leur a indiqué dans un courrier, à propos des coupures dans les films: "...Cette mesure permettra aux annonceurs de bénéficier d’une offre d’écrans publicitaires réellement en phase..."!
 
On va donc voir quels parlementaires PS, CDH, ECOLO ou MR vont oser s’abstenir ou voter pareille évolution. Certains vont sans doute argumenter en rappelant la crise économique que nous traversons. Celle-ci a bon dos. Des alternatives existent pourtant.
 
En effet, plutôt que d’ouvrir encore davantage les portes de la RTBF aux annonceurs, d’autres économies peuvent être proposées. Par exemple, supprimer des émissions qui ne répondent à aucune obligation du service public. Elles sont généralement onéreuses à produire et sont diffusées pour attirer des cibles du public qui intéressent particulièrement les publicitaires. Entre les bénéfices qui se dégageraient de la suppression de la Formule1 (que le public peut suivre de toute façon sur TF1) et les rentrées des coupures publicitaires dans les films, pour beaucoup, le choix serait évident.
Si les dés ne sont pas pipés, c’est pareil débat public qu’on est en droit d’attendre de l’Olivier et de l’opposition au Parlement de la Communauté Française.
 
_____
 
Abonnement / Désabonnement à cette newsletter:
Avis important en cas de désabonnement: si vous possédez plusieurs adresses e-mail, merci de communiquer celle qui est employée pour l'envoi de cette newsletter!


Interactions: La lettre d’information

La lettre d’information des associations environnementales de Wallonie

Liste complète

Nouvelles du monde de l'aviation